Tout savoir sur la location meublée

N'attendez plus !Optez pour la location meublée !

Tout savoir sur la location meublée !

Certains optent pour la location meublée plutôt que pour la location « classique » pourquoi ? Quelles précautions prendre ?

Avant tout investissement, il est important d’analyser le marché et de vérifier la demande de location, afin de ne pas se retrouver quelques mois après l’achat avec un bien non loué.

La location meublée séduit essentiellement dans les grandes villes où la mobilité géographique est plus fréquente.

Par exemple : à Paris, les petites surfaces type studio ou deux pièces sont les plus recherchés.

Le propriétaire d’une location meublée s’engage en signant un bail meublé pour une durée d’un an, qui se renouvelle tacitement. Si le locataire est un étudiant la durée du bail sera réduite à 9 mois et si le propriétaire souhaite louer son logement « vide » le bail sera alors de 3 ans.

La grosse différence entre une location classique et la location meublée, réside dans la reprise du bien à la fin du bail. Dans une location « vide » et en cas de revente, le propriétaire doit dans un premier temps informer le locataire de son souhait de vendre de bien 6 mois avant la date du terme, et de laisser la priorité au locataire de se positionner. Dans une location meublée, cette priorité n’existe pas, il est juste demandé de prévenir le locataire 3 mois avant la fin du bail ensuite, le propriétaire est libre de reprendre le bien pour y loger un parent (descendant ou ascendant) ou de choisir de le vendre.

 

Un avantage fiscal certain !

Les loyers perçus sont peu ou pas fiscalisés car ils rentrent dans la catégorie des BIC (bénéfices industriels et commerciaux) avec un abattement forfaitaire de 50%. Ce qui entraine forcement une rentabilité plus importante qu’une location « vide ». Par ailleurs, sauf dans les grandes métropoles comme Paris ou Lille où les loyers sont encadrés, les loyers pratiqués pour les locations meublées sont sensiblement plus élevés que ceux d’une location « vide »

Attention à ne pas dépasser le seuil de 23 000€

Il y a des nouvelles formalités à réaliser :

  • Depuis le 1er janvier, il faut s’inscrire auprès du greffe du tribunal de commerce auquel le bien loué est rattaché afin d’obtenir un numéro de Siret
  • Le propriétaire est dorénavant imposé à la CFE (cotisation foncière des entreprises)
  • Si la location meublée génère des recettes supérieures à 23 000€ TTC, il faudra s’acquitter des cotisations sociales en s’affiliant au RSI (régime social des indépendants)

 

Contactez votre conseiller 3H Conseils, spécialiste de l’investissement immobilier, il vous accompagnera dans toutes vos démarches :

  • Investissement immobilier
  • Montage financier et fiscal
  • Accompagnement jusqu’à la livraison et plus encore

 

3H Conseils – Réussir et optimiser son investissement immobilier !

Loi Pinel Reims

 

 

 

 

 

 

 

 

Loi Pinel ReimsLoi Pinel Avize Loi Pinel Angluzelles-et-CourcellesLoi Pinel Arzillières-NeuvilleLoi Pinel AthisLoi Pinel BrouilletLoi Pinel Chaintrix-BiergesLoi Pinel ChampillonLoi Pinel Condé-sur-MarneLoi Pinel DizyLoi Pinel Dommartin-LettréeLoi Pinel Esclavolles-LureyLoi Pinel La Chapelle-sous-Orbais Loi Pinel LavannesLoi Pinel Le FresneLoi Pinel MarsonLoi Pinel MassigesLoi Pinel MatouguesLoi Pinel Matignicourt-GoncourtLoi Pinel Maurupt-le-Montois Loi Pinel Moiremont Loi Pinel Monthelon Loi Pinel Poix Loi Pinel Saint-Brice-CourcellesLoi Pinel Saint-Martin-d’AbloisLoi Pinel Saint-MasmesLoi Pinel Tours-sur-MarneLoi Pinel VauchampsLoi Pinel VerzenayLoi Pinel Villers-FranqueuxLoi Pinel Wargemoulin-Hurlus