Comment valoriser son logement ?

Comment valoriser son logement. Contactez votre conseiller 3H Conseils : 3hconseils@orange.fr & 03.26.24.37.40.

Comment valoriser son logement ?

Avant de penser à la revente de votre logement, il est vivement conseiller de bien l’entretenir pour le valoriser !

Quels sont les travaux les plus courants à faire régulièrement pour augmenter la valeur de son logement ou quels sont les moyens pour réaliser un agrandissement et/ou aménagement et enfin comment les financer ?

Voici les conseils trouvés sur lavieimmo.com

Quels sont les petits travaux à petit budget à faire soi-même ?

  • Repeindre ou retapisser son intérieur

Appliquer dans votre logement une nouvelle couche de peinture ou du papier peint neuf permettra d’augmenter la luminosité et ainsi l’impression d’espace. Les futurs acquéreurs se sentiront plus à l’aise dans le logement et pourront se projeter avec facilité.

  • Refaire sa cuisine

La cuisine et la salle de bain sont les deux bêtes noires des futurs propriétaires peu bricoleurs. C’est pourquoi, refaire sa cuisine selon les goûts actuels et les critères de fonctionnalité, permettra de mettre en valeur le bien et d’attirer les potentiels acheteurs.

A noter que la cuisine doit s’adapter à la taille du logement et à ses occupants (rangements, mode de vie, places assises, utilisation, etc…)

  • Refaire sa salle de bain

La salle de bain ou la salle de douche est la deuxième pièce importante sur laquelle le futur acheteur passe du temps. L’évolution des matériaux permet de réaliser soi-même une rénovation (bac à douche et d’éviers qui se posent soi-même). Attention à respecter selon, encore une fois, la taille du logement, et la composition de la famille, les besoins de chacun. (Baignoire, douche, rangements, accessibilité, etc…)

  • Ranger son logement lors des visites

Il est essentiel afin que les futurs acheteurs puissent se projeter que le bien soit ranger et désencombré afin qu’il puisse voir l’espace, la luminosité et l’agencement futur. Le futur acquéreur se fait un avis sur l’habitation pendant les 30 premières secondes de son arrivée. Pensez à faire bonne impression !

Quels sont les plus gros travaux qui permettent de valoriser sur le long terme son logement ?

Pour valoriser son logement, parfois il est nécessaire d’entreprendre des travaux d’une grande ampleur. Ces travaux permettent d’augmenter considérablement la valeur du bien. Néanmoins avant d’envisager ces changements, il est essentiel d’avoir à l’esprit que leur durée peut être importante et qu’il faudra un temps significatif pour les amortir.

  • Se mettre aux nouvelles normes, pour des économies d’énergies

En installant un chauffe-eau solaire, en changeant les huisseries, en vous équipant d’une pompe à chaleur, en réalisant une isolation performance, ces actions peuvent être des cartes maitresses dans la prise de décision d’achat de vos futurs acquéreurs.

En plus, au niveau du financement, vous pouvez (si votre situation le permet) bénéficier d’un Eco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) ou d’un crédit impôt chaudière pour réduire vos impôts ou des primes énergies 😊

  • Réaménager son intérieur

Réaménager et repenser son logement peut permettre de gagner de l’espace et d’augmenter la valeur de votre habitation. Par ailleurs en réaménageant, vous concevez votre logement en le rendant plus fonctionnel et adaptable avec le mode de vie d’aujourd’hui. Il est possible de se rapprocher d’un architecte afin de faire la différence.

  • Les mises aux normes

Les normes liées aux installations de gaz et d’électricité évoluent avec le temps et les avancées techniques. Un mauvais état sur ces éléments peut être un frein pour certains acquéreurs qui prendront peur ou ne souhaitent pas dépenser de l’argent pour ce budget. De plus un diagnostic récent et positif peut être un argument supplémentaire lors de la vente et vous protéger contre les vices cachés.

Faut-il agrandir son logement pour mieux le revendre ?

S’il vous est possible d’augmenter la taille de votre logement, lancez-vous ! Le prix de vente est fixé en fonction des mètres carrés habitables. Donc plus de mètre carrés égal un prix de vente plus élevé ! cependant, avant d’entreprise toutes modifications, il convient de vérifier l’estimation du prix au mètre carré des travaux afin qu’il ne dépasse pas celui du prix de mètre carré de la vente, ensuite selon où vous habitez, il faudra voir avec le syndic de copropriété, afin qu’il vous y autorise et enfin, selon l’ampleur des travaux, il vous sera conseiller de vous rapprocher d’un maitre d’œuvre ou d’un architecte pour ne pas fragiliser votre structure.

Bon à savoir, il est préférable d’augmenter la surface d’un bâti plutôt qu’un simple ajout de mètre carrés.

  • Acheter le voisin

Pour agrandir sa surface, dans un immeuble, il n’y a pas trente-six solutions. Il faut acheter son voisin, d’en dessous, du haut ou mitoyen. En effet, il est plus facile d’ouvrir un mur porteur (ou non) plutôt que de réaliser un duplex. Attention, avant l’acquisition du voisin dans l’optique d’agrandir votre habitation, il est vivement conseiller de venir avec un expert (architecte ou maitre d’œuvre) afin qu’il vous oriente sur les ouvertures possibles entre les deux appartements. De plus, il est impératif d’obtenir l’accord de la co propriété pour la réaliser de tels travaux. Il est possible que le syndic refuse. Renseignez vous d’abord sur la faisabilité avant de vous engager !

  • Aménager les combles et/ou le sous-sol

Pour gagner des mètres carrés dans une maison, la solution la plus courante est souvent l’aménagement des combles ou du sous-sol.

Pour que la surface des combles soit considérée comme une surface habitable, la hauteur doit être suffisante pour qu’un adulte puisse se tenir debout.

Aménager son sous-sol existant est plus simple, le seul frein reste l’apport de lumière naturelle, il faudra alors bien penser la conception du sous-sol ou de la fonction des pièces, certaines peuvent se priver de lumière et d’autres non.

  • Réaliser un agrandissement par une extension ou une véranda

Si la superficie de votre terrain/ jardin est suffisant, il est envisageable de faire construire une véranda ou une pièce annexe. Attention à ne pas dénaturer votre demeure ! pour information, tout agrandissement sera à déclarer auprès de votre mairie et au service des impôts et au-delà de 170 mètres carrés, il est obligatoire de solliciter un architecte.

Des travaux, ok mais comment les financer ?

  • Prêt travaux « classique » auprès d’un organisme financier

Si vous envisagez de réaliser des travaux, vous aurez surement constituer une enveloppe spécifique par anticipation pour vous en acquitter. Si ce n’est pas le cas, nous vous proposons de vous mettre en relation avec nos partenaires bancaires qui vous proposeront les meilleures offres de prêt travaux sur le marché, avec possibilité de différé.

  • L’Eco-Prêt à Taux Zéro

C’est un prêt dont les intérêts sont payés par l’État. Il permet de financer des travaux d’amélioration énergétique sous forme de bouquets (au moins deux travaux différents et conditions à respecter). Il n’y a aucune condition de ressources ou de revenu. Les travaux doivent concerner le bien dont vous êtes propriétaire et qui est occupé à titre de résidence principale soit par vous-même soit par un locataire.

  • L’Agence nationale pour l’amélioration de l’habitat

Les aides de l’ANAH se présentent généralement sous la forme d’un financement d’une partie des travaux futurs. Elles sont éligibles pour les propriétaires occupants ainsi que les propriétaires bailleurs.

Les types de travaux concernés :

  • Les travaux de rénovation pour mieux vivre
  • Les économies d’énergie via des travaux d’isolation ou d’installation de système de production d’énergie moderne
  • Les travaux d’accessibilité aux personnes handicapées
  • Les travaux d’anticipation du vieillissement et des problèmes de mobilité liés à l’âge

Les aides de l’Anah sont également calculées en fonction des conditions de ressources du foyer.

Les aides de l’Anah et la Prime Énergie ne sont pas cumulables.

  • Les aides des entreprises de fourniture d’énergie (CEE)

La Prime Énergie est une mesure mise en place par les producteurs d’énergie les plus importants afin d’inciter les citoyens à renouveler ses équipements produisant de l’énergie.

Des critères sont à respecter pour formuler la demande et sur les types de travaux :

  • Le bien concerné par les travaux a plus de 2 ans
  • Il s’agit de travaux effectués dans votre résidence principale ou secondaire
  • Les travaux doivent être réalisés par un artisan qui possède le label RGE (Reconnus Garant de l’Environnement)
  • La demande de prime doit être réalisé avant la signature de votre devis pour ces travaux
  • Les travaux effectués sont de types : isolation de murs, isolation de toitures et combles, installation de chaudière, poêle à bois ou pompes à chaleur.

Les aides de l’Anah et la Prime Énergie ne sont pas cumulables.

  • Crédit d’impôt travaux

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) est une aide mise en place par l’État qui se présente sous la forme d’un crédit d’impôt accordé aux ménages effectuant des travaux de rénovation permettant de réduire la consommation énergétique de leur foyer.

  • Les travaux de chauffage
  • Les travaux d’isolation
  • Les travaux de production d’énergie

Tous les ménages français peuvent bénéficier du crédit d’impôt. Il représentera environ 30% des dépenses engagées (attention le calcul est exclusivement basé sur les matériaux et/ou la main d’œuvre selon les travaux et le montant est plafonné à 16 000€ pour un couple et 8 000€ pour une personne seule)

Le plafond est fixé sur une période de 5 ans. Le contribuable qui réalise des dépenses à plus de 5 ans d’intervalle peut bénéficier du plafond à deux reprises.

  • Le compte épargne logement CEL

Un CEL ouvert depuis plus de 18 mois, depuis 2009, vous permet de formuler à votre banque une demande de prêt, sans frais de dossier, avec un taux de 2.25%, attention le montant maximal d’emprunt est limité et peu élevé.

  • La Prime à l’amélioration de l’habitat

Pour bénéficier de la Prime à l’amélioration de l’habitat, il y a certains critères à remplir :

– le logement doit être construit depuis plus de vingt ans,

– les revenus du propriétaire sont soumis à un plafond (qui varie selon la situation),

– le logement doit être occupé en tant que résidence principale.

Cette Prime à l’amélioration de l’Habitat (PAH) est octroyée aux personnes qui réalisent des travaux d’amélioration dans leur résidence principale.

Nos équipes d’experts se tiennent à votre service pour vous accompagner dans le choix des travaux ou des investissements qui vous permettront de réduire au maximum votre imposition.

3H Conseils, bien plus qu’un conseil !

N’hésitez pas à nous solliciter, 3H Conseils est à votre écoute !

 

3H Conseils – Réussir et optimiser son investissement immobilier !

Loi Pinel Reims

 

 

 

 

 

 

 

 

Loi Pinel ReimsLoi Pinel Avize Loi Pinel Angluzelles-et-CourcellesLoi Pinel Arzillières-NeuvilleLoi Pinel AthisLoi Pinel BrouilletLoi Pinel Chaintrix-BiergesLoi Pinel ChampillonLoi Pinel Condé-sur-MarneLoi Pinel DizyLoi Pinel Dommartin-LettréeLoi Pinel Esclavolles-LureyLoi Pinel La Chapelle-sous-Orbais Loi Pinel LavannesLoi Pinel Le FresneLoi Pinel MarsonLoi Pinel MassigesLoi Pinel MatouguesLoi Pinel Matignicourt-GoncourtLoi Pinel Maurupt-le-Montois Loi Pinel Moiremont Loi Pinel Monthelon Loi Pinel Poix Loi Pinel Saint-Brice-CourcellesLoi Pinel Saint-Martin-d’AbloisLoi Pinel Saint-MasmesLoi Pinel Tours-sur-MarneLoi Pinel VauchampsLoi Pinel VerzenayLoi Pinel Villers-FranqueuxLoi Pinel Wargemoulin-Hurlus